RDC - Monastère de Saint-Sauveur, Lubumbashi, osb

Projet 3324 - Études liturgiques


LubumbashiStSauveurLes premières jeunes africaines ont été accueillies en 1946 par Mère Marie-Agathe Funk, des moniales bénédictines du monastère de Loppem (Belgique). En 1965, la communauté a intégré la congrégation bénédictine de la Reine des Apôtres, dont faisait déjà partie le monastère de Loppem. Après plusieurs transferts, le monastère est maintenant établi dans un quartier périphérique de Lubumbashi qui se peuple de plus en plus, où la communauté doit faire face à de nombreuses demandes d’aides de la part des plus pauvres.

La communauté de Saint-Sauveur a la gestion de plusieurs écoles maternelles, primaires et secondaire, ainsi qu’un centre d’alphabétisation et un cours de formation chrétienne pour adultes. À cela s’ajoutent l’accueil des retraitants dans la petite hôtellerie ainsi que le travail des champs et du moulin. En 2014, la communauté comprenait vingt et une moniales dont une professe temporaire et trois novices.

Sœur Martine est envoyée en France pour suivre des études liturgiques à l’Institut Supérieur de Liturgie (ISL), dépendant de l’Institut Catholique de Paris (ICP). Ses études doivent durer cinq ans. Elle sera logée au prieuré des bénédictines de Vanves. Une aide financière serait nécessaire pour les frais de scolarité et de logement.


Montant souhaité : 2 000 euros

Soutenir ce projet