Le Studium du prieuré

Sainte-Marie de Bouaké (Côte d’Ivoire)

Secrétariat de l’AIM

 

Nous présentons ici l’initiative de formations du monastère de Bouaké comme exemple de proposition d’équilibre entre la formation à la vie monastique et la formation philosophique/théologique ; les deux étant aussi nécessaires à la survie de nos communautés, dans un monde en constante mutation.

 

En 2016, soucieux de la formation des moines en vue de l’avenir de la communauté, le père Jean-Luc Molinié, supérieur du monastère de Bouaké et moine de l’abbaye d’En-Calcat (France), a mis en place un Studium de formation philosophique et théologique lié au parcours d’études de la Faculté de théologie de l’UCAO (Université Catholique de l’Afrique de l’Ouest, située à Abidjan).

Une convention a été établie entre le Studium et la Faculté en ce qui concerne le parcours d’études (programmes et heures), les professeurs concernés de la Faculté ainsi que les diplômes. La convention prévoit aussi une formation plus orientée sur la vie monastique du fait que le Studium forme des moines (études bibliques, patristiques, théologie spirituelle, liturgie). Le cycle d’études, conduit à l’UCAO sur deux ans, est établi sur cinq ans pour le Studium. Au terme des études, l’Université délivre un document reconnaissant officiellement les crédits validés, ainsi que le baccalauréat canonique pour les étudiants en théologie.

Afin de réduire les frais de déplacement, des liens ont aussi été tissés avec la Faculté de philosophie de l’université Alassane Ouattara, à Bouaké, en accord avec la Faculté de philosophie de l’UCAO.

Le cycle de théologie du Studium s’étend chaque année de février à avril, et le cycle de philosophie d’octobre à décembre.

BouakegroupeD’abord proposé aux frères en formation à Bouaké, le Studium s’est ouvert en 2020 aux moines et moniales, religieux et religieuses d’autres communautés francophones d’Afrique. Cette diversité est une heureuse opportunité pour les étudiants d’enrichir leur expérience de vie et d’approfondir leur réflexion sur la vie religieuse et monastique en Afrique.

Le nombre d’étudiants varie entre dix et vingt. Ils viennent de Côte d’Ivoire, du Burundi, du Congo-Brazzaville, du Gabon, du Togo, du Rwanda, de communautés bénédictines mais aussi d’autres ordres tels que la Fraternité monastique Jésus Eucharistie (de Gagnoa), les Clercs de Saint-Viateur, la communauté fondée par le père Zacharie au Burundi…

Le financement du Studium est assuré par une contribution des étudiants et par le soutien de l’AIM : frais de déplacements des professeurs des Facultés, d’hébergement des étudiants, des enseignements.

 

Les professeurs

Pour péréniser le projet du Studium, il est important que quelques frères puissent assurer une partie de la formation en plus des professeurs venant des Facultés. Le Studium étant sous la tutelle académique de l’UCAO, seuls les frères pourvus d’au moins un Master sont habilités à dispenser des cours. Le directeur du Studium doit avoir le diplôme de Doctorat. Certains frères de la communauté de Bouaké, déjà diplômés en théologie, poursuivent des études au Centre de formation des dominicains de Yamoussoukro, ou à l’Institut de théologie jésuite de l’Afrique de l’Ouest à Abidjan afin de pouvoir ensuite assurer des charges au Studium.

 Bouakebiblio

Le lieu des sessions

Depuis 2004, après les violents affrontements qui ont secoué le pays, la communauté a tenté de relancer le dispensaire pour la population locale. Sur invitation des autorités sanitaires du pays, le projet s’est transformé en grand centre de santé : maternité, laboratoire, dispensaire… Malheureusement de nombreuses difficultés n’ont pas permis de poursuivre ce projet : manque de moyens financiers, mauvaise gestion par les professionnels impliqués, entretien des bâtiments, frais de fonctionnement, etc. La communauté a donc décidé l’abandon de ce projet et la réhabilitation des deux bâtiments en centre d’accueil pour les étudiants du Studium de formation philosophique et théologique. L’AIM a participé financièrement à la réhabilitation des bâtiments maintenant opérationnels. Durant les six mois annuels de formation, les deux bâtiments accueillent ces étudiants pour l’hébergement et les cours ; le reste de l’année, les bâtiments sont mis à la dispositions de groupes de jeunes pour des retraites spirituelles.

 

L’année préparatoire

L’arrivée de nouveaux étudiants un peu chaque année oblige à réfléchir à leur intégration dans le cursus d’études, puisqu’ils rejoignent des étudiants ayant déjà eu un certain nombre de sessions. De plus, l’expérience des premières années du Studium a montré qu’il était nécessaire de mettre en place un socle de formations philosophique et théologique préalables aux sessions plus approfondies, même si l’étudiant ne choisit ensuite que le parcours de théologie. En effet, les enjeux actuels des sociétés, les questions et problématiques qu’ils font naître dans les communautés religieuses impliquent de posséder un minimum de formation philosophique pour les comprendre et poser correctement le travail de réflexion. Pour ces deux raisons – et sous condition d’avoir un minimum de cinq nouveaux étudiants par an –, le Studium vient de mettre en place une période préparatoire obligatoire d’environ neuf mois pour tous les étudiants rejoignant les formations du Studium. Ce temps comprend une session de philosophie de trois mois consécutifs (introduction à la philosophie, méthodologie, herméneutique, anthropologie, politique, philosophie ancienne, saint Augustin, saint Thomas d’Aquin), une session de théologie de trois mois consécutifs (introduction à la Bible, au Nouveau Testament, à la théologie, méthodologie, théologie fondamentale, les sacrements, articulation philosophie et théologie, vie intellectuelle et spirituelle, introduction au Droit canonique, les premiers siècles…), et une période de révisions et d’examens éventuels. Cette formation de base peut être aussi utile à des frères et sœurs ne pouvant s’engager pour plusieurs années d’études dans les parcours du Studium.

 BouakeBiblionow

Avenir

Le Studium semble maintenant bien établi et son fonctionnement assuré. Il sera utile de rendre les ouvrages de la bibliothèque des frères de Bouaké accessibles aux étudiants du Studium afin de faciliter leurs études. Une réflexion est engagée pour construire un bâtiment-bibliothèque adapté à leur travail et leurs recherches.