Dom Eamon Fitzgerald
Abbé général ocso

Famille cistercienne à Cîteaux 2017

 

EFitzgeraldCîteaux est l’endroit où fut fondée une communauté, il y a environ 900 ans, de ce qui devait devenir l’Ordre cistercien. Les 2 et 3 mai 2017, la communauté actuelle de Cîteaux accueillait une rencontre des membres de la famille cistercienne avec les membres associés, professionnels, conseillers et amis de l’abbaye. Cette rencontre était née dans la tête de l’abbé de Cîteaux, dom Olivier Quenardel, qui voulait présenter quelques enjeux importants concernant la communauté de Cîteaux, non limités à sa seule vie monastique mais en vivant dans ce lieu même l’idéal monastique en relation avec l’héritage diversifié que les ravages de l’histoire lui avaient laissés.

Depuis les célébrations du 9e centenaire de la fondation de Cîteaux en 1998, la communauté a continué de développer l’accès au site avec, en premier lieu, un beau centre d’exposition qui présente de manière excellente l’histoire de l’abbaye et la vie cistercienne, tout au long d’une visite que le touriste fait en marchant à travers les bâtiments qui rappellent différentes périodes (il n’y a plus rien du 12e siècle bien que l’emplacement de l’église d’origine soit marqué au sol sur le site actuel dans ses proportions originelles et cela a un réel impact sur le visiteur). Le centre d’exposition et les visites sont organisés sous la responsabilité de M. et Mme Grasset qui sont aussi responsables du centre de documentation cistercienne. Il est question de rénover quelques-uns de ces bâtiments avec la possibilité d’une Fondation pour le projet. Il y a aussi un grand désir des autorités régionales que le monastère puisse offrir plus encore pour les visiteurs intéressés par la culture dans cette ère géographique.

Mais il y a d’abord la communauté qui est la raison d’être de ce lieu. Elle comprend ving-six membres et elle est un témoignage vivant du charisme cistercien dans l’Église et dans le monde aujourd’hui. C’est une communauté bien vivante et pleine d’énergie avec un bon noyau de personnes en capacité de responsabilités, très conscient des enjeux contemporains, avec une économie solide (leur fromage est très demandé) mais dont le nombre des moines diminue lentement bien que la communauté attire toujours de nouveaux candidats. Ils ont un bon équilibre dans leur vie monastique mais ils n’ont pas une grande marge de manœuvre en termes de ressources humaines. En bref, ils se démènent pour continuer de bien aller mais ils ne peuvent pas trop s’occuper d’autres projets.

L’idée d’une rencontre visait à élargir la variété des participants pour débattre sur la recherche d’une solution qui fournirait une fructueuse cœxistence entre la communauté actuelle et le site historique. La rencontre n’avait pas pour but simplement ce qui concerne la communauté actuelle mais il s’agissait d’impliquer le reste de la Famille cistercienne pour laquelle Cîteaux est un lieu important. Si bien que, parmi les présents, il y avait les Abbés généraux des deux ordres cisterciens, la Prieure générale des Bernardines d’Esquermes et celle d’Oudenaarde, le Procureur général de l’ordre cistercien et les Abbés et Abbesses d’Acey, d’Orval, du Rivet, d’Hauterive et de La Maigrauge, un représentant des Fraternités laïques cisterciennes, des conseillers professionnels, amis de Cîteaux, M. et Mme Grasset que j’ai mentionnés plus haut, et quelques membres de la communauté de Cîteaux – en tout environ ving-cinq à trente participants.

La session a été bien préparée par une petite équipe et la communauté de Cîteaux a aussi apporté à ce temps ses propres ressources en termes d’économie, de personnel et de capacités. Pour ceux qui ne connaissaient pas le site, la première matinée permit un temps de visite guidée, puis il y eut deux jours pleins de travail, ponctués par le partage de la liturgie communautaire, par les contacts occasionnels avec les frères et un repas partagé avec la communauté.

La rencontre était présidée par dom Olivier tandis que les frères Raphael et Benoît jouaient le rôle de secrétaires. La Fitzgeraldresteeglisediscussion bénéficiait de l’expérience des membres du groupe qui possédaient des monuments historiques et connaissaient les aspects économiques, le droit et les dimensions humaines de ce genre de groupes. Mais le point qui est ressorti très clairement et qui a marqué la réunion fut la signification du lieu, Cîteaux, et son importance pour tous les membres de la Famille cistercienne ; en particulier le lieu de l’église des origines, cœur de la valeur symbolique de Cîteaux en tant que source du charisme cistercien. Cette intuition a été mise en mots par dom Mauro-Giuseppe, mais elle a immédiatement résonné en beaucoup d’autres, et l’idée d’avoir un bâtiment du 21e siècle, éventuellement une chapelle à cet endroit, gagna l’approbation générale. En fait, il s’avéra que ce lieu était important pour beaucoup de participants. Cela pourrait être pour les cisterciens comme Assise pour les franciscains, ou Loyola pour les Jésuites, selon les expressions de dom Mauro-Giuseppe.

Deux autres sujets furent abordés par le groupe : le besoin de redessiner l’entrée du monastère et de rénover le bâtiment qui servait autrefois de Définitoire pour l’Ordre. L’entrée de l’abbaye, importante comme elle est, était vue comme une question qui concernait la communauté de Cîteaux, tandis que les bâtiments historiques étaient plus l’affaire du grand groupe. Le bâtiment de l’ancien Définitoire est historiquement du plus grand intérêt et pourrait très bien de ce fait recevoir pour sa rénovation une importante subvention de l’État (Monuments Historiques). Bien qu'il ne soit pas en bon état, le bâtiment offre le plus grand potentiel de développement. Il y a une place suffisante pour des expositions temporaires ou permanentes. Il pourrait y avoir un étage pour les besoins croissants des archives du Centre de Documentation Cistercienne (CERCCIS) et fournir aussi un espace pour des sessions et des conférences. Dans cet endroit et avec de telles possibilités, il y aurait un enrichissement spirituel, intellectuel et culturel pour le patrimoine cistercien.

FitzgeraldDefinitoirePour passer aux choses concrètes, de telles idées vont bien sûr coûter de l’argent et demander beaucoup de travail mais, si ces projets peuvent être subventionnés – les estimations sont significatives mais pas extravagantes – il semble que les fonds peuvent être augmentés. Une première étape dans la mise en œuvre est la création d’une Fondation avec des représentants de la Famille cistercienne et cela est déjà en cours avec le plein accord de la communauté de Cîteaux.

Pourquoi est-ce que je mentionne cet événement ? Parce que je pense que c’est une bonne nouvelle ! C’est aussi important pour la Famille cistercienne et la communauté de Cîteaux et peut-être plus largement pour la famille bénédictine. Plusieurs raisons s’imposent pour dire cela :

– C’est un exemple en matière de collaboration à l’intérieur de la Famille cistercienne comme aboutissement de l’initiative de la communauté de Cîteaux.

– Cet événement montre aussi que des choses peuvent advenir quand nous partageons nos soucis, nos besoins et nos espoirs. Dans le cas présent, la rencontre de Cîteaux a suscité la reconnaissance de l’importance de Cîteaux dans notre vocation commune, et a fait sortir l’idée qu’il fallait en faire un lieu de renouveau et de vie nouvelle pour les autres membres de la Famille cistercienne et au-delà.

– La création d’une éventuelle « chapelle des fondateurs » à l’emplacement de l’église des origines (connue sous le nom de chapelle Saint-Edme) pourrait être le cœur du renouvellement du site comme un endroit qui ne présente pas seulement un intérêt touristique mais aussi comme un pèlerinage en rapport avec la grâce du charisme cistercien.