Session Ananie, compte rendu

20 février - 20 mai 2013

 

10-6AnanieUne phrase a rythmé ces mois : « Former commence par se laisser transformer » !

Bénédictins et cisterciens, moines et moniales francophones, ils étaient vingt-quatre, venant de treize pays différents, représentant quatre continents ! Unir autant de diversités, pour une durée relativement longue et dans un quotidien partagé, tenait sinon du miracle, en tout cas du défi, un défi magnifiquement relevé, tant chacun partageait avec tous le même désir d’approfondissement et la même conscience d’avoir enraciné sa vie dans la Parole de Dieu et la règle de saint Benoît.

Nous avions opté pour garder un cadre monastique : accueillis successivement par les communautés de Scourmont (un mois), Saint-Thierry, la Pierre-qui-Vire, Fleury, Martigné (quinze jours dans chacun d’eux), les Ananistes ont goûté les joies de la condition de pèlerins ! « Les lieux étaient très divers à l’image de notre groupe lui-même, et c’est toujours enrichissant de rencontrer une communauté dans son lieu de vie quel qu’il soit. »

Une ancienne a accompagné le groupe tout au long des trois mois, mère Loyse, prieure émérite du monastère bénédictin d’Ermeton, en Belgique. Présence discrète, mais « fondamentale pour faire l’unité du groupe » ont dit les participants.

Complémentaire, la participation du pasteur Pierre-Yves Brandt, professeur de psychologie religieuse à l’université de Lausanne, excellent connaisseur et ami de la vie monastique, a été elle aussi jugée indispensable ; trois fois, les participants ont bénéficié pendant quelques jours de sa présence attentive et expérimentée.

Avec ce bilan très positif, nous envisageons une nouvelle édition d’Ananie !

 

Participation

Nous souhaitons élargir les perspectives et parler de formation de frères et sœurs en situation de responsabilité à l’égard d’autres frères et sœurs (second du supérieur, noviciat, hôtellerie, cellérerie…). Pour Ananie 2013, il y avait cinq moines et dix-neuf moniales : nous ne pouvons que souhaiter un meilleur équilibre et invitons à faire connaître plus largement cette proposition de formation, auprès notamment des monastères masculins !

Le projet est en cours d’élaboration, mais les dates sont déjà retenues : 3 septembre - 26 novembre 2015.