Projet 3163 - Construction du réfectoire des moines

Moines bénédictins de Sampor (Slovaquie)

 

110417 sampor lLe retour des bénédictins en Slovaquie a eu lieu en l’an 2000. En 1998, Mgr Rudolf Balasz, évêque de Banska Bystrica, a permis à deux de ses prêtres diocésains d’entrer au monastère de Tyniec (Pologne) afin de se former à la vie bénédictine et de revenir fonder en Slovaquie. De retour au pays, ils se sont d’abord installés dans la paroisse de Lubietova puis à Bacurov où le monastère fut officiellement fondé en 2003.

La construction du monastère à Sampor débuta en 2010, le pape Jean-Paul II en a béni la première pierre lors de son dernier voyage en Slovaquie. Érigé en prieuré conventuel en 2012, il est membre de la congrégation bénédictine de l’Annonciation. La communauté comprend aujourd’hui dix-sept moines.

 

Activités de la communauté

Travail de la ferme, activités agricoles en voie de développement, maison d’édition en voie de développement, pastorales dans le diocèse de manière occasionnelle (confessions…).

 

Requête

IMG 0422Le bâtiment principal du monastère devait à l’origine se composer de trois structures adjacentes : la maison d’hôtes, l’église et le bâtiment des frères, l’église étant placée au milieu de l’ensemble. En raison de contraintes budgétaires et de raisons pratiques, la construction a été divisée en deux phases principales.

La maison d’hôtes et l’église ont été construites au cours de la première phase (2006-2010). Le financement (2 667 590 €) a été assuré par les frères bénédictins et par leur grand réseau de petits bienfaiteurs. De plus, les frères ont bénéficié d’un nombre élevé de bénévoles faisant office de main-d’œuvre.

Les frères occupent actuellement une partie de la maison d’hôtes, qui est divisée par des portes provisoires, afin d’offrir l’espace nécessaire et la séparation des hôtes.

La deuxième phase de la construction, consistant principalement dans le monastère proprement dit, a débuté en 2013 et devrait s’achever bientôt. Le nouveau bâtiment réservé aux frères comportera une trentaine de chambres. Cela leur permettra de libérer les chambres de l’hôtellerie qu’ils occupent encore, et ainsi d’augmenter la capacité d’accueil de l’hôtellerie qui passera à 25 chambres. Le coût estimé de cette deuxième phase de construction s’élève à 1 732 983 €, couvert en partie par les revenus du monastère (salaires des prêtres, revenus de l’hôtellerie, vente de livres… environ 127 000 euros), en partie par le grand nombre de petits bienfaiteurs (6 000 donateurs pour environ 150 000 euros), et par des prêts sans intérêt à diverses Institutions ecclésiastiques à hauteur de 169 000 euros. La communauté cherche d’autres financements pour couvrir l’ensemble des frais.

La construction du réfectoire des frères devient urgente, afin de libérer au plus vite le réfectoire de l’hôtellerie. Ce nouveau réfectoire des frères est bien sûr prévu en clôture du monastère mais dans le prolongement du réfectoire actuel de l’hôtellerie afin de pouvoir bénéficier d’un espace suffisant lors de grandes festivités. Le coût total de la construction du réfectoire est estimé à 234 300 euros.

 

Montant souhaité : 15 000 euros

Soutenir ce projet

 

plan

 

Ensemble

 

omnes l