RDC - Monastère de Mambré (osb)

Project 6683 - Extension du centre de santé du monastère

 

 

MambreLe monastère de Mambré a été fondé en 1978 par les bénédictins de Clerlande (Belgique), à l’appel du cardinal Malula, archevêque de Kinshasa. Après deux déménagements importants dans les périodes des plus difficiles et dangereuses, les moines s’engagèrent dans des actions humanitaires : santé (dispensaire, maternité), éducation (école primaire de 500 élèves ; école secondaire de 320 élèves et 26 professeurs). Les moines font de l’agriculture et de l’élevage. La restructuration actuelle du monastère est dirigée par deux moines indiens du monastère de Kappadu (Inde). Une vingtaine de jeunes moines y vivent de la vie monastique.

En août 2016, la communauté a été sollicitée pour accueillir dix enfants orphelins de 11 à 18 ans, rescapés de massacres dans le Nord-Kivu, afin qu’ils puissent poursuivre leurs études dans le collège Saint-Benoît dont les moines ont la charge. Les enfants sont logés au rez-de-chaussée de l’hôtellerie du monastère.


MambrecentresoinLe centre de santé couvre l’aire de Lutendele qui fait partie de la zone de santé officielle du quartier Mont-Ngafula. Il comprend deux parties : un bâtiment pour les consultations et les vaccinations ainsi qu’un petit laboratoire, et un bâtiment pour les accouchements.

La fréquentation mensuelle est de 250 à 300 patients. Les maladies traitées sont surtout la malaria, la tuberculose, le Sida, la diphtérie, le diabète. La vaccination concerne les enfants pour la tuberculose, poliomyélite et la coqueluche. Un médecin assure depuis six mois, trois fois par semaine des visites, il est rémunéré par le monastère. Deux infirmières assurent les soins médicaux et les accouchements. Deux frères de la communauté assurent une présence quotidienne. Une personne est spécialisée pour le laboratoire. Cinq membres complètent l’équipe.

Plus de vingt-cinq femmes accouchent chaque mois et le centre ne dispose que d’un seul lit d’accouchement et de quelques lits dans le même local attenant séparé par un rideau.

Une extension de bâtiment est prévu pour améliorer la prise en charge des femmes enceintes : élargissement de la maternité, local pour l’écographie, bureau pour le médecin, mais aussi toilettes séparées pour les femmes et les hommes et quelques chambres. Le coût total est estimé à 70 000 euros. Le financement du projet est financé par plusieurs bienfaiteurs (monastères et associations).

 

Montant souhaité : 10 000 euros

Soutenir ce projet