Projet 6598 - Développement de la bibliothèque des étudiants

Moines bénédictins de Makkiyad (Kerala, Inde)

 

 

Situation générale

Le Kérala, densément peuplé, s’étend sur près de 900 km dans le sud-sud-ouest de la péninsule indienne. Il est couvert de denses forêts et traversé d’un réseau de lagunes et canaux. Le climat du Kérala est tropical avec un régime de mousson du sud-ouest de juin à septembre. En août 2018, des inondations font plus de 400 morts.

La forêt couvre 26 % de l’État, on y rencontre des essences recherchées telles que le teck, le bois de rose ou le santal, ainsi que de nombreuses herbes aromatiques. Ces forêts et plantes donnent lieu à une activité économique appréciable : exportation de bois, artisanat, encens, huiles essentielles. La faune est également très riche.

L’économie du Kérala est principalement agricole, ce secteur emploie 17 % de la population active : culture de la noix de coco, thé, café, épices, etc. Les ressources minières kéralaises, bien que n’employant que 0,1 % de la population active, représentent plus de 10 % du PIB du Kérala.

Aujourd’hui, 80 % des foyers sont reliés au réseau électrique et 78 % ont l’eau courante. Les Kéralais en recherche d’emploi sont moins nombreux que dans le reste de l’Inde, et bénéficient d’une économie agricole de proximité, avec beaucoup de jardins familiaux. De nombreux Kéralais travaillent à l’étranger, surtout dans les états du Golfe (plus d’un million dans les pays du Golfe) et en Angleterre. Ces émigrés contribuent largement à l’économie kéralaise, leurs transferts d’argent envoyés aux familles dépassent 20 % des revenus du Kérala.

 

MakkiyadcteHistorique

Le monastère bénédictin de Saint-Joseph, à Makkiyad, au nord du Kérala, a été fondé en 1962 par cinq moines indiens qui ont choisi de quitter le Sri Lanka pour établir un monastère en Inde. Il appartient à la congrégation sylvestrine. Le prieuré de Makkiyad a fondé cinq monastères : Vanashram (Karnataka), Iritty (Kerala), Shivpuri (Madhya Pradesh), Teok (Assam), Navajeevan (Andhra Pradesh).

 

Statistiques

En 2015, la communauté comprenait quarante-trois frères dont trente-neuf moines engagés définitivement, un frère de vœux temporaires et quatre novices.

 

Activités

La communauté a en charge un certain nombre d’activités dans l’éducation à travers l’école de la Sainte-Face, et l’Institut de philosophie Saint-Joseph. La communauté gère aussi un centre de retraites fréquenté par des milliers de personnes chaque année.

MakkiyadetagebiblioL’institut de philosophie Saint-Joseph est affilié à l’Athénée de Saint-Anselme (Rome) depuis juillet 2018. Cette même année, l’Institut comprenait cinquante étudiants, jeunes moines bénédictins mais aussi étudiants de différents diocèses et congrégation de rite latin, syro-malabar et syro-malankar, destinés au sacerdoce. Les étudiants partagent la vie de la communauté bénédictine. Celle-ci leur offre des occasions d’apprentissage dans différents domaines grâce à des expositions, du ministère pastoral et diverses autres activités parascolaires et extra-scolaires.

 

Requête

Le nombre croissant d’étudiants oblige à agrandir la bibliothèque. L’espace actuel ne pouvant être augmenté, il faut déménager la bibliothèque dans un autre lieu. L’ancienne bibliothèque sera convertie en petites salles pour des retraites individuelles.

PlannvbiblioAvec les fonds locaux, la toiture de la future bibliothèque est achevée. Il faut maintenant bâtir les murs et aménager l’intérieur du bâtiment.

 

Montant souhaité : 15 000 euros

Soutenir ce projet