Projet 3120 - Rénovation de la toiture de l’église

Moines bénédictins de Kappadu (Kerala, Inde)

 

Kappadu2L’abbaye appartient à la congrégation bénédictine de l’Annonciation de la Vierge Marie. Le monastère de Kappadu a été fondé sous rite syro-malabar par trois moines du monastère bénédictin d’Asirvanam (Bangalore) qui est une fondation de l’abbaye Saint-André (Bruges, Belgique).

La chapelle a été achevée en 2000. Une hôtellerie avec trente-trois chambres indépendantes et un réfectoire spacieux ont été bâtis presque simultanément. En 2004, le Chapitre général de la Congrégation a élevé Kappadu au rang d’abbaye.

Outre Kappadu, la communauté possède cinq autres maisons dépendantes. Ces maisons ont été développées au cours des dix dernières années. Toutes ne sont pas encore des fondations établies canoniquement, mais plutôt des maisons de formation. Il y a dans chaque maison deux ou trois moines, veillant attentivement sur un groupe de candidats. Ce projet a été lancé pour trois raisons : faciliter la formation des candidats souvent très jeunes (le postulat dure trois ans) ; affermir la viabilité financière : étant donné que l’agriculture est la principale source de revenus, de petites collectivités avec suffisamment de terrain et bien cultivé ont plus de chance d’être financièrement autonomes. Et enfin, pour répandre le genre de vie bénédictin dans d’autres diocèses du Kerala.

En 2015, la communauté comprenait quarante-quatre frères dont trente-trois moines engagés définitivement, six frères ayant fait leurs vœux temporaires et cinq novices.

KappaduarbreL’hôtellerie de Kappadu répond aux besoins de l’Église locale. Les gens viennent pour des retraites, en groupe ou individuellement. Les moines organisent des programmes d’études, en particulier des cours sur la Bible, pour les prêtres, religieux et laïcs. Ceux-ci peuvent échanger avec des moines et demander à être dirigés.

Le monastère possède une grande plantation d’arbres à caoutchouc. Il produit aussi du poivre. Une des maisons du monastère possède une grand plantation de Cardamone.

 

Requête

En raison des fortes pluies et des fortes chaleurs, la toiture de la chapelle et du monastère se dégrade de plus en plus : les tuiles tombent, la végétation s’infiltre dans les jointures. De plus, la toiture de la chapelle est une chape de béton sans aucune ouverture, par manque de fonds lors de sa construction. Les ouvertures auraient pu réguler la forte chaleur et ainsi réduire la détérioration des tuiles.
Il est donc urgent de rénover les parties les plus endommagées : dépose des tuiles, nettoyage, repose ou changement des tuiles ; intégration de quatre ouvertures dans le toit de la chapelle faisant office de système de régulation de la chaleur.

 

Montant souhaité : 14 000 euros.

Soutenir ce projet

 

IMG20190928092252

IMG20190928081511

IMG20190928081415