Projet 6585 - Bourse d’étude pour une frère en philosophie

Monastère bénédictin de l’Incarnation (Lurín, Pérou)

 

Situation générale

La vallée de la rivière Lurín présente un bassin allongé, de fond profond et cassé ce qui le rend étroit et encaissé, et en même temps il présente une forte pente. En chemin, la rivière Lurín présente une physiographie abrupte, coupée par des chaînes de collines qui donnent naissance à une courbure dans sa route vers la mer, dans ce que nous pourrions appeler la haute et moyenne vallée du bassin.

Le littoral de la vallée de Lurin est bénéfique en termes d’exploitation des ressources marines, avec une plage ouverte et sablonneuse, à l’exception des contreforts de Loma de Corvina et ceux près du centre cérémoniel de Pachacamac.

Entre la basse vallée et la moyenne vallée, les côteaux abritent un grand nombre de collines, elles ont toujours constitué une ressource alternative essentielle pour le maintien des populations.

Le site archéologique de Pachacamac est situé sur la rive droite de la rivière Lurín face à la mer, à 30 km de Lima. Pachacamac est un grand complexe architectural de 400 ha avec des pyramides, des temples, des places, des rampes, des salles construites à différentes époques, des premières années de notre ère au XVIe siècle.

 

Histoire

PachacamaccapitularL’abbaye de Belmont, qui appartient à la congrégation bénédictine anglaise, a fondé en 1981 une petite communauté de moines en terre de Piura, à la demande de Monseigneur Fernando Vargas. Cinq ans plus tard, en 1986, le monastère de l’Incarnation, sous la direction de Dom Paul Stonham, prieur du monastère durant plus de vingt années difficiles, est établi comme prieuré dépendant.

À la recherche de meilleures terres pour l’agriculture et de centres de formation pour la jeune communauté de six membres, ils ont reçu en 2003 l’invitation de l’évêque de Lurín, Monseigneur José Ramón Gurruchaga, accord soutenu en 2006 par son successeur Monseigneur Carlos García, de s’installer dans la belle vallée de Lurín - Pachacámac.

En 2018, la communauté bénédictine de Pachacámac a déménagé au monastère de Lurín. La communauté cistercienne, qui y était établie depuis sa fondation en 1992 est rentrée dans son monastère d’origine (las Huelgas, Burgos, Espagne), et a invité les moines à vivre dans ce lieu de prière afin de maintenir la vie monastique du diocèse de Lurín.

 

Statistiques

En 2015, la communauté comprenait six moines et deux novices.

 

Production du monastère

Icônes, bougies liturgiques, rosaires, cartes, miel et marmelade.

 

Requête

Un frère est en formation de philosophie au grand séminaire San José du diocèse de Lurín. Une aide financière serait nécessaire pour les frais d’études.

 

Montant souhaité : 2500 euros

Soutenir ce projet