Nigéria - Bénédictines d’Umuahia

Projet 6695 - Remplacement de la voiture des sœurs

 

UmuahiacteLe monastère de la Nativité dans le diocèse d’Umuahia est l’une des maisons filiales de l’abbaye de Nike Enugu. Le monastère a été fondé en 2003 dans les environs de la ville de Ngodo Umunwanwa qui est principalement protestante, paysanne et petits commerçants. Les moniales de ce monastère ont beaucoup souffert des mains du peuple Umunwanwa car la ville était majoritairement protestante et n’avait aucune connaissance du catholicisme ou du monachisme. Les gens étaient hostiles aux moniales. Ils ont fait tout leur possible pour frustrer et décourager les religieuses de rester.

Le 16 décembre 2003, la communauté a reçu la visite d’un groupe de voleurs armés vers une heure du matin. Certaines sœurs ont été grièvement blessées et ont été transportées d’urgence à l’hôpital, d’autres ont été sévèrement battues.

En septembre 2010, l’Evêque a proposé de déménager le monastère à Ugwueke où il possède plusieurs hectares de terrain. Le 11 avril 2011, la fondation du nouveau monastère a été officiellement posée et bénie par le P. Jérôme Nnanna, alors curé de Ugwueke. La communauté s’est transférée dans son nouveau monastère en 2018.

La communauté comprend treize professes et deux postulantes. Les sœurs subviennent à leurs besoins par les travaux de la ferme, la petite volaille, la porcherie, la fabrication du pain d’autel, la fabrication du savon détergent, la fabrication de chapelets. Elles reçoivent également de l’aide de quelques bienfaiteurs.

 

voitureLe village de Ugwueke se situe à environ 70 km de la ville d’Umuahia où se trouvent l’hôpital, les magasins, les médecins, etc. La voiture que les sœurs possédaient n’est plus en état de rouler. Les sœurs sont obligées d’acquérir une nouvelle voiture, solide en raison des mauvaises routes, et assez grande pour une utilisation diverse. La voiture choisie est une Toyota Tacoma de 14 736 euros. Les sœurs ont fait appel à l’association autricienne MIVA qui financera le véhicule à 50 % de son prix.

 

Montant souhaité : 7 000 euros

Soutenir ce projet