LE CHARISME MONASTIQUE - Héritiers et acteurs
P. Martin Neyt, Président de l’AIM
 
 
 
« Il faut du temps, des crises et des épreuves pour faire un moine en communauté. La probation dans un monastère dure toute la vie. C’est un travail de sourcier » écrit le P. Abbé Jean-Pierre Longeat, osb, en commentant le charisme monastique dans la vie des moines. Ce Bulletin consacré aux nouvelles fondations, à la vie des communautés, aux jubilés qui ponctuent leur histoire, s’inscrit tout entier dans la dynamique monastique et met en valeur ses enchantements, ses appartenances, ses combats.
 
Nous n’aurons jamais fini de découvrir la vie cachée de ces personnes qui portent mystérieusement dans leur prière et leur travail la présence de Celui qui renouvelle toute chose par son amour et l’espérance que son message nous apporte. Après tant de siècles d’attente, voici le fondateur de la congrégation bénédictine Sainte-Marie du Mont-Olivet, Bernard Tolomei, osb, (1272-1348), vénéré sur les autels. Mère Françoise, osb, abbesse de Notre-Dame Saint-Eustase apporte son témoignage personnel. Les Amis des Monastères à travers le monde (AMTM) viennent de fêter en France, au Collège des Bernardins, devant près de 200 personnes, 40 ans de solidarité avec le service de l’AIM. C’est l’occasion ici de rendre grâce à Dieu et de remercier les membres de l’AMTM et leur président Mr. Bernard de Mas Latrie pour leur dévouement sans borne et leur souci de porter avec l’AIM la vie et le développement des communautés monastiques. Deux exposés ont ponctué cette après-midi mémorable ainsi que le témoignage d’étudiants à Paris (trois moniales du Brésil et d’Afrique et un moine vietnamien). Le charisme monastique s’y révèle en paroles et en actes par ces témoins de communautés lointaines et tout à la fois proches de nous.
 
L’expérience vécue par le Frère Thomas, osb, de Plusgarden au monastère de Thiên Phuoc est pleine de saveur concrète et développe une nouvelle dimension d’appartenance et de communion.
 
Toujours à propos de l’identité monastique, un colloque œcuménique à Bose en Italie fut consacré au combat spirituel. Enzo Bianchi, Prieur de la communauté, dans son mot d’ouverture, décrit l’espace et le temps intérieurs qui caractérisent le combat spirituel à partir de cet organe central, le cœur. De son côté, sœur Laurentia, osb, de l’abbaye de Stanbrook, remonte aux origines et retrace l’itinéraire de saint Benoît qui vécut « à Dieu seul » dans le célibat.
 
Au début de l’année, il nous est bon de mettre en valeur les communautés nouvelles. Ces deux dernières années ont vu apparaître sept nouvelles fondations. Elles s’implantent au Brésil, au Congo, à Cuba, en Norvège, au Kenya, en Nouvelle-Zélande et en Syrie. L’ouverture du monachisme dans les pays nordiques se poursuit, Cuba autorise la présence de cette communauté internationale composée de plusieurs moines africains du Togo, la fondation à Alep en Syrie répond à la vocation cistercienne désireuse de poursuivre une présence en milieu musulman. Ces expériences nouvelles témoignent de l’étonnante vitalité du charisme monastique et des nouveaux territoires découverts.
 
Comme il est habituel au début de chaque année, le bulletin donne des nouvelles des monastères à travers le monde. Celles-ci son souvent tirées des chroniques que nous recevons et plusieurs monastères nous ont fait savoir combien ces relations étaient sources d’informations, de meilleure connaissance, de communion. Lors du dernier Conseil de l’AIM qui eût lieu chez les Bénédictines d’Erie aux USA, un exposé mit en valeur l’origine de sept communautés féminines et les huit communautés masculines américaines. Celles-ci trouvent leur origine en Europe.
 
Héritiers et acteurs du charisme monastique, Bénédictins et Bénédictines célèbrent plusieurs jubilés, signes d’un charisme qui a traversé les épreuves du temps. Voici brièvement quatre faits marquants.
• Le Père Abbé Philippe Dupont, osb, a ouvert solennellement, lors de la dédicace de l’église abbatiale de Solesmes, une année jubilatoire. Le monastère célèbre mille ans de prière qui s’élève des murs de l’église fondée par Geoffroy de Sablé et la date de 1010 coïncide avec le onzième centenaire de Cluny fondé en 909 ou 910 dont l’abbaye est l’héritière par la prière liturgique et les œuvres de miséricorde.
• L’Archiabbé Douglas R. Nowicki, osb, et les moines de l’abbaye Saint-Vincent aux USA ont célébré avec le P. Abbé Primat et de nombreux invités le jubilé du 2e centenaire de la naissance de leur fondateur Boniface Wimmer, osb (1809-1887). C’est la plus ancienne abbaye bénédictine américaine. Elle fut fondée en Pennsylvanie en 1846. Outre la présence du Collège, du grand séminaire et de plusieurs paroisses dans l’est des États-Unis, son rayonnement se prolonge dans deux fondations, l’une au Brésil, l’autre à Taiwan. 
• Mère Angela Ströbel, Prieure générale et les sœurs de la Congrégation de Tutzing ont fêté de façon originale 125 ans de leur fondation. D’un humble début, leur congrégation missionnaire compte à présent 1400 membres, présents dans 20 pays.
• Les Bénédictins missionnaires de la Congrégation de Sainte-Odile ont célébré à leur tour cent ans de présence en Corée et en Chine du nord-est à l’abbaye de Waegwan, près de Séoul. Leur monastère avait été complètement dévasté par un incendie le jour du vendredi saint en 2007. Et leur nouvelle église venait à peine d’être inaugurée. Le 25 septembre 2009, le Cardinal Nicolas Cheong Jin Suk présida la messe pontificale entouré de l’ensemble de la Conférence épiscopale de Corée, du Père Abbé Primat, du Synode des Abbés présidents ainsi que des représentants de tous les monastères de la Congrégation de Sainte-Odile.
 
L’AIM est heureux de s’associer par la prière à ces célébrations festives qui couronnent des années de combats spirituels pour mener à bien l’engagement pris. Longue aventure solitaire, communautaire et culturelle.
 
Le monastère Morne Saint Benoît fut témoin du terrible séisme qui a détruit une grande partie d’Haïti. Face à ce drame si proche de leur monastère, les moines prirent des dispositions pour accueillir des enfants et des adultes sinistrés. L’AIM apporta elle aussi sa modeste contribution à cette immense catastrophe humaine.
 
Nous avons été douloureusement émus d’apprendre le décès de sœur Teresa Rodrigues, osb, de l’abbaye de Stanbrook, qui consacra plusieurs années de sa vie au service des monastères et de l’AIM. Que le Seigneur Jésus accueille dans sa lumière et dans sa paix cette fidèle moniale toute consacrée à Dieu et au service des communautés.

Utilisateurs connectés

Nous avons 66 invités et aucun membre en ligne