Sœur Véronique Dupont, osb, Venière.
 

DES LIVRES et CD-ROM

Olivier Odelain et Raymond Séguineau Concordance thématique de la Bible, Les Prophètes, Bellefontaine, Hors collection, 2005, 793 pages, 59 €. Il existe aussi une version CD-ROM, fichiers PDF par ordre alphabétique. Prix du CD-ROM seul : 18 €, prix du Livre + CD-ROM : 67 €.

La Concordance des Prophètes est du même type que la Concordance des Psaumes (Desclée de Brouwer, 1980), c'est-à-dire qu'elle offre un inventaire complet, comportant tous les mots de ces écrits prophétiques, un inventaire étoffé, les mots baignant dans un large contexte, un inventaire classé, les mots étant répartis autour d'une idée générale que nous appelons « thème », -un inventaire français, à peu près complètement allégé des justifications hébraïques, dans un souci de service plus immédiatement théologique, pastoral et spirituel. Elle concerne les livres nommément attribués aux prophètes que la tradition juive désigne sous le nom de prophètes derniers, à savoir les trois grands : Isaïe, Jérémie, Ézéchiel, et les douze petits : Osée, Joël, Amos, Abdias, Jonas, Michée, Nahum, Habaquq, Sophonie, Aggée, Zacharie, Malachie.

La Concordance des Prophètes compte 100 thèmes. Ceux-ci ont été constitués par un regroupement des mots hébreux autour de leur racine et l'analyse rigoureuse du vocabulaire. Le mot « thème », retenu pour la commodité, recouvre en fait des groupe­ments très divers : soit de vrais thèmes bibliques comme FOI, PRIER, VÉRITÉ, soit des rassem­blements purement matériels tels ANIMAUX, ARBRES.

Le soin, la minutie, la précision, la clarté font de ce travail un outil précieux pour pénétrer dans le sens de la parole des Livres prophétiques. Nous remercions vivement les auteurs et l’éditeur pour avoir mené à terme cette longue et patiente recherche.

Emile Nicole, Philipp Johnston, Thomas Blanchard, Les Psaumes, aide à la lecture cursive du texte hébreu ; éditions Clé, réédition 2003, 175 pages.

Ce livre est un fruit   de l’Association pour la lecture de la Bible hébraïque fondée en 1984, fondée pour faciliter la lecture cursive du texte hébreu.

Comment utiliser ce livre ? Il faut avant tout l'utiliser à côté de la Bible hébraïque et d’une grammaire de l'hébreu biblique. Les auteurs se réfèrent à la grammaire de Paul Joüon, Grammaire de l'hébreu biblique (Rome, 1923), toujours disponible. On choisit un psaume et on commence le déchiffrage du texte hébreu. À la fin du livre une liste de 500 mots employés 70 fois ou plus dans l’Ancien Testament  permet de se familiariser avec les mots les plus courants. Pour chaque psaume, les notes de lecture, signalent les mots qui ne sont pas cités dans le vocabulaire de la fin du livre, ainsi que toute structure grammaticale qui semble un peu difficile ou compliquée. Ainsi le lecteur peut avancer à travers le psaume, un doigt sur la Bible hébraïque, ce livre dans l'autre main et un regard occasionnel jeté sur sa propre traduction. À force de lire régulièrement de cette manière, il se sent de plus en plus à l’aise avec le texte hébreu. Le mode d’emploi exposé dans la préface demande une certaine concentration, puissent les étudiants ne pas se décourager !

Bibles en français, Traduction et Tradition, Actes du colloque des 5-6 décembre 2003, Parole et Silence, Colloque de l’École Cathédrale, 2004, 251 pages, 29 €.

Les nombreux textes en français dont dispose un lecteur de la Bible sont le fruit de travaux considérables. Ils relèvent de choix éditoriaux (manuscrits) et littéraires (traductions), qui dépendent de compé­tences spécifiques. L'acte qui anime et oriente cet ensemble peut-il être considéré et étudié comme un acte théologique? Comment, en particulier, une traduction prend-elle part à l'acte de tradition de l'Église ? Questions très actuelles pour tous ceux qui étudient, enseignent et transmettent la parole de Dieu. C'est autour de ces questions que s'organise l'ensemble des contributions de cet ouvrage, fruit du colloque organisé en décembre 2003 par le Père Antoine Guggenheim, Président du Studium Notre-Dame.

Olivier Artus nous montre comment les exigences du travail scientifique et de foi vont de pair dans l'étude des Écritures; Henry de Villefrance rappelle combien ce travail demande que la mémoire spirituelle du lecteur soit sa première concordance; on ajoute par ailleurs que la répétition appartient à l'art littéraire et théologique de la Bible tout entière (Michel Guégüen) et à sa structure d'Alliance (Patrick Faure). Dès lors, si aucune traduction n'est parfaite (Jean­-Marie Auwers), mais invite pourtant tout "philologue" à un souci théologique (Marguerite Harl), attestant que Dieu a pris en charge la pluralité des langues (Anne-Marie Pelletier), à commencer par l'hé­breu et le grec (Roselyne Dupont-Roc), pour la sacramentaliser en y transmettant les paroles de la Parole incarnée (Patrice Sicard), pour­quoi ne pas nous laisser interroger par nos Anciens plus hardis que nous à faire le saut de la lettre au sens étroit vers la doctrine de l'Écriture (Antoine Guggenheim) et du sens littéral tout entier vers le sens spirituel (Éric de Moulins-Beaufort).

La lecture de ce livre est indispensable pour tout « travailleur » de la Parole de Dieu, à tous les niveaux, c’est-à-dire pour chacun d’entre nous.

H. L. Willmington, Le grand guide de la Bible, un exposé encyclopédique de la Bible et de son histoire, éditions Clé, 2004, 1165 pages, 64 €.

Cette encyclopédie biblique très fouillée et claire est la version papier d’une grande partie de la Bible online. Elle présente la Bible d’une  manière chronologique puis d’une manière théologique, de nombreux tableaux  permettent de bien situer l’histoire et la géographie d’Israël, les 300 principaux personnages bibliques, les versets de l’Ancien Testament cités par le Nouveau Testament et beaucoup d’autres éléments encore.

La Bible online, version premium 2004, éditions Clé, 69 € donne le texte d’une soixantaine de traductions de la Bible, avec toutes les possibilités multimédias d’accès aux passages, parallèles, concordances, explications, dictionnaires, cartes, images, tableaux, et même des textes de Pères de l’Église.

La Bible explorée, éditions Clé, 2005, 49 € permet de découvrir la Bible sous un angle culturel : archéologie et culture biblique, cartographie analytique de la bible, illustrations, guide biblique, encyclopédie biblique.

Ephrem le Syrien, Le combat chrétien, Hymnes de Ecclesia, introduction, traduction, notes et index par le frère Dominique Cerbelaud, op, Bellefontaine, coll. Spiritualité Orientale n° 83, 2004, 242 pages.

Comme le titre l’indique, cet ouvrage traite du combat spirituel du chrétien. Ephrem partage de manière très vivante son expérience personnelle : il sait le faire avec beaucoup d’images  et de symboles empruntés à la nature, à la vie humaine, en référence constante à l’Écriture Sainte. Ce texte du IVe s. est étonnement moderne.

Sœur Éliane Poirot, Pour chanter le saint prophète Élisée dans la Tradition byzantine, Bellefontaine, Spiritualité Orientale n° 84, 2005, 170 pages.

« Ceux qui militent pour le rapprochement entre les Églises et pensent que les prophètes, ces hérauts qui parlent au nom de Dieu, ont un message de vie à délivrer aux hommes de notre temps, ceux qui aiment se rassembler en communautés liturgiques pour célébrer les actions de Dieu à travers les actions des hommes, se réjouiront de voir paraître l'ouvrage de soeur Éliane.

L'auteur nous fait découvrir la place du grand disciple d'Élie dans le culte byzantin, sa présence dans les textes liturgiques, les acolouthies, les homéliaires, sans parler d'une riche iconographie qui compose "un discours parallèle à celui des hymnes et des rites" et l'enrichit avec bonheur.

Ce volume offre une synthèse de l'action et des quelques paroles prononcées par celui qui fut d'abord laboureur. À chaque citation est utilement notée la référence biblique. Se dégage alors la figure d'un homme tout auréolée de lumière et pétrie de compassion »- (P. Michel Evdokimov, extraits de la Préface).

Philippe Henne, Introduction à Origène, suivie d’une Anthologie, Cerf, coll. Initiations aux Pères de l’Église, 2004, 303 pages, 25 €.

La grande innovation apportée par Origène au  IIIe siècle, est d'avoir struc­turé la pensée théologique. À partir de la foi transmise dans l'Église, le théologien pouvait aborder les grands problèmes de l'existence humaine et y apporter des éléments de réponse en lien avec une vaste vision du monde.

Son influence fut décisive, aussi bien dans la théologie grecque que latine. Elle marqua aussi la dogmatique, l'exé­gèse et la spiritualité. Dans le discours de Dieu, il apporta de nouvelles formules et de nouvelles images ; l'étude de la Bible devint grâce à lui une véritable science. Ses commen­taires et ses homélies furent lus, recopiés et abondamment utilisés, même par ses détracteurs, Jérôme, Ambroise de Milan, Augustin, ces grands exégètes de l'Antiquité qui reprirent de nombreuses idées de leur lointain prédécesseur. La vie mys­tique elle-même n'échappa pas à sa sagacité. Le commentaire et les homélies sur le Cantique des cantiques sont l'œuvre d'un homme mûri par la réflexion et par l'épreuve.

Et pourtant, cet auteur fécond, méconnu du grand public fut plus ou moins accusé d’hérésie. Philippe Henne, professeur de patrologie à l’université catholique de Lille  rend à la lecture et à l'étude les meilleurs passages de ce géant de la foi.

122 pages de textes choisis et une bibliographie claire et soignée complètent utilement cet ouvrage.

Le Mystère du Christ, Contre Apollinaire (IVe s.), le défi d’un Dieu fait homme, Migne, PDF 89-90, 2004, 316 p., 25 €.

Dans les turbulences qui suivirent le concile de Nicée, parmi d’autres évêques, Apollinaire, évêque de Laodicée en Syrie, pose la question du Dieu fait homme : comment Jésus fils de Marie peut-il être le Fils de Dieu consubstantiel au Père ?

Il pose la question et y apporte sa réponse personnelle. Comme il lui paraît impensable que le Christ, qui est pleinement Dieu comme Fils consubstantiel au Père, soit en même temps un homme « tout à fait comme nous », il imagine que le Verbe de Dieu a assumé une humanité incomplète : le Verbe tenant pour lui lieu de l’âme humaine. Cette conception qui mutile l'humanité du Christ ; Des théologiens éminents comme Athanase d'Alexandrie et Grégoire de Nysse élaborent une réflexion qui permet d'approfondir le mystère du Christ, totalement Dieu et totalement homme, et prépare les définitions des conciles d'Ephèse (431) et de Chalcédoine (451).

Le Père Raymond Winling, l’un des meilleurs spécialistes de la christologie  patristique présente et traduit dans cet ouvrage diverses pièces de ce dossier christologique : Athanase, Lettre à Epictète ; Pseudo-Athanase, De l’Incarnation, contre Apollinaire ; Grégoire de Nysse, Réfutation de l’Apodeixis d’Apollinaire.

Un regret : le titre est beaucoup plus vaste que le contenu du livre.

Jacques de Saroug, Homélies sur la fin du monde, Migne PDF 91, 2005, 225 pages. 15 €.

Jacques de Saroug, un des plus grands écrivains chrétiens de langue syriaque, né sur les bords de l'Euphrate quelques années après le concile de Chalcédoine, se situe dans la mouvance monophysite. Il devint évêque de Saroug en 519 et mourut en 521. Il est l'auteur de lettres et d'homélies, dont un grand nombre d'homélies en vers, des Mimre, sortes de récitatifs épiques qui furent intégrés à l'office syrien. Ce sont ces homélies métriques qui lui ont valu dans les Églises orientales les surnoms de « Harpe de l'Église » et de « Flûte de l'Esprit-Saint ».

Le présent volume présente huit de ces homélies métriques, sur le thème de la fin des temps. Sous la forme de distiques, ces homélies brodent, avec une vigueur poétique saisissante, sur les thèmes de la fuite du temps, de l'imminence de la fin, de la nudité des puissants devant le juge suprême. D'inspiration purement évangélique, elles sont un écho de la dimension eschatologique de la foi dans les Églises syriaques.

Ces homélies sont actuelles pour deux raisons :

- les Églises d'Orient, principalement les Églises de langue syriaque, sont au cœur de notre actualité. À l'heure où leur existence même est menacée par les guerres et les persécutions, il est bon de se pencher sur l'héritage poétique et spirituel de ces chrétientés très anciennes. De plus, le syriaque est dérivé de l'araméen qui fut la langue du Christ.

- le changement de millénaire et les catastrophes qui marquent les premières années du nouveau on ravivé les thèmes eschatologiques et apocalyptiques. La fin du monde est un thème porteur. Ces homélies, dont l'inspiration est authentiquement biblique, traitent avec force et bonheur d'expression les thèmes de la fuite du temps et de la vanité des richesses et des gloires humaines.

Aelred de Rievaulx, Sermons pour l’année, 4,  Collection de Durham, éditions  N.D. du Lac,  2005, coll. Pain de Cîteaux, vol. 23, série 3,  263  pages, 19 €.

Aelred de Rievaulx, Sermons pour l’année, 5,  Collection de Durham, éditions  N.D. du Lac,  2005, coll. Pain de Cîteaux, vol. 24, série 3,  297 pages, 19 €.

La collection de Durham, qui tire son nom du manuscrit conservé à la bibliothèque universitaire de Durham (Angleterre), contient 32 sermons. Le présent ouvrage donne la traduction française des 18 premiers sermons ; elle est faite par sœur Gaëtane de Briey (moniale de Clairefontaine, en Belgique) d’après l’édition critique effectuée par le Père Raciti pour le Corpus Christianorum en 2001.

Il s’agit d’une série de sermons sur l’Avent, le temps de Noël, les Cendres, l’Annonciation, le jour de Pâques, la fête de saint Benoît. Chaque sermon est précédé d’une courte et pertinente présentation qui permet de bien situer le contexte et les thèmes majeurs.

Le volume 24 donne une série de sermons sur l’Annonciation du Seigneur, sa Nativité, l’Ascension, la Pentecôte, Jean-Baptiste, les Apôtres Pierre et Paul, l’Assomption puis la Nativité de la Vierge-Marie, la fête de tous les saints et celle de saint Benoît. Il s’achève par la prière du Pasteur, déjà plusieurs fois éditée mais spécialement bien traduite présentement.

Un index biblique  et un index thématique font de ces beaux livres de lectio divina un bon instrument de travail.

Jacques Mortiau et Raymond Loonbeek, Dom Lambert Bauduin, visonnaire et précurseur (1873-1960) Un moine au cœur libre, Cerf/Chevetogne, 2005, 280 pages. 29 €.

Dom Lambert Bauduin, moine bénédictin du Mont-César à Louvain, est, en 1909, l’initiateur d’un double mouvement liturgique et œcuménique. La fondation du monastère d’Amay, transféré ensuite à Chevetogne, est la première mise en œuvre permanente de ce souffle neuf dans le monde catholique. Mais être précurseur est une vocation à risque ! D’une part, l’attraction exercée sur les jeunes par sa conception de la vie monastique menace – aux yeux de certains – la stabilité de l’institution. D’autre part son refus de prosélytisme dans le Dialogue inter-religieux lui vaut des plaintes et des condamnations.

Dom Bauduin est mis à l’écart de sa communauté. Mais l’exil, loin d’étouffer l’influence de ce visionnaire, lui ouvre un nouveau champ d’action. Il sillonne la France en répandant par sa prédication et ses contacts personnels, une spiritualité pascale, trinitaire et ecclésiale qui se veut réponse au projet de Dieu sur l’humanité.

Vingt ans plus tard, après avoir marqué plusieurs générations de chrétiens, Dom Lambert Bauduin est admis à rentrer discrètement dans son monastère. « Si le grain de blé ne tombe en terre et meurt….. ».

Les auteurs ont su présenter avec délicatesse ce dossier historique sans concession et révéler au grand public la vie impressionnante et admirable de l’un des précurseurs du concile Vatican II.

Joseph Ratzinger – Benoît XVI, Foi, vérité, tolérance, Parole et Silence 2005, 279 pages. 22 €. Qu’est-ce que la vérité ? Peut-on la connaître ? Est-elle étrangère au monde de la religion et de la foi ? Qu’est-ce qui est en jeu ? Ce livre rassemble, à une exception près, l’ensemble des publications du Cardinal Ratzinger  sur la foi, la religion, la culture, la vérité, la tolérance. L’auteur aborde avec courage les grands débats théologiques contemporains. Il les expose d’une manière simple et claire, lumineuse même et permet de bien situer les enjeux sous-jacents.

André-Marie Ponnou-Delaffon La Théologie de Balthasar, Parole et Silence, Essais de l’École Cathédrale, 2005, 162 pages, 15 €.

Membre de la communauté de l'Emmanuel, l’auteur présente avec clarté la pensée théologique de Hans Urs von Balthasar. Né il y a cent ans, et mort à 86 ans à Bâle, quelques jours avant le consistoire qui devait le créer Cardinal. Le Père Ponnou-Delaffon nous fait découvrir un Balthasar qui n'est pas d'abord un homme de bureau, d'écriture et de papier mais un homme de la foi chrétienne, et qui se préoccupe de la faire vivre. Balthasar est un des théologiens les plus lus et travaillés. Il révèle une confrontation directe avec le monde d'aujourd'hui. La théologie patristique dont il est nourri, ainsi que sa connaissance des grandes références de la théologie catholique lui assurent une assise rarement égalée. Son ouverture et son dialogue avec tout ce qui n'est pas catholique élargissent sa réflexion à un horizon immense où se manifeste la capacité d'intégration de la théologie. Avec Hans Urs von Balthasar, nous mesurons ce que peut représenter l'acte théologique pour un chrétien du 21ème siècle. Son compagnonnage, son audace et sa docilité à la Tradition nous aident à nous aventurer au-delà des frontières bien établies dans lesquelles nous avons la tentation de nous conforter.

Charles Morerod, Tradition et unité des chrétiens, le dogme comme condition de possibilité de l’œcuménisme, Parole et silence 2005, 248 pages, 25 €.

Les chrétiens croient que Dieu s'est révélé aux hommes, en Jésus-Christ. Ils sont toutefois divisés, de manière plus ou moins profonde, quant à l'interprétation de cette révélation deux millénaires après l'Ascension du Christ. La démarche oecuménique peut s'appuyer sur ce point de départ, comprenant un noyau commun et une divergence, pour réaliser la pleine unité de l'Église.

Cet ouvrage commence par présenter l'Église comme la mémoire du Seigneur, à l'aide des connaissances contemporaines sur la mémoire humaine. Une deuxième partie montre à l'aide de saint Thomas d'Aquin comment l'importance de l'annonce de la foi, acceptée par tous les chrétiens, implique une certaine structure de l'Église. De la foi pro­clamée, on peut ainsi passer à la considération du rôle oecuménique des dogmes et du ministère du pape : là où l'on tend à voir des obstacles se trouvent des instruments providentiels au service de l'unité.

Ce livre explique les fondements permet de comprendre plusieurs aspects du dialogue inter-religieux. Son auteur est Dominicain, professeur de théologie à l’Angelicum de Rome et il est impliqué dans le dialogue œcuménique entre les anglicans et les catholiques.

Bruno Forte, En te suivant, lumière de vie, Retraite préchée au Vatican, Parole et Silence 2004, 220 pages, 19 €.

Ce livre contient les entretiens spirituels que l’auteur a donnés au Vatican du 26 février au 6 mars 2004. Autrement dit, ce fut la dernière retraite suivie par notre bien aimé pape Jean-Paul II. Le prédicateur présente la vie chrétienne comme marche à la suite du Christ, en Église, à l’école de la Vierge Marie, chaque jour se concluant par une lectio divina sur un texte biblique bien ciblé. Un beau livre de vie spirituelle.

DES SITES POUR L’ETUDE PATRISTIQUE :

Voici quelques sites – parmi beaucoup d’autres qui sont des portes d’entrée dans la patristique, à quelque niveau que ce soit : du débutant au chercheur confirmés. Par les liens qu’ils indiquent l’utilisateur pourra naviguer (et non surfer !) avec profit vers d’autres sites pour approfondir encore leurs recherches.

Base d'Information Bibliographique en Patristique : Université Laval au Canada.


http://www.bibl.ulaval.ca/bd/bibp/

La Base d'Information Bibliographique en Patristique est un système documentaire hautement spécialisé en patristique. Même si la littérature patristique est son principal objet, la BIBP couvre l'ensemble des disciplines étudiant le christianisme patristique.

Le présent site permet d'utiliser les services bibliographiques de la BIBP. Quelque 31 265 notices, issues de quelque 325 périodiques, peuvent actuellement être interrogées. Pour le moment, la BIBP ne peut être interrogée qu'en français ; mais on peut accéder à toutes les notices, quelle que soit la langue originale des documents. L'entreprise BIBP est aussi une entreprise de normalisation technique de la nomenclature patristique. Les principaux index de la BIBP sont disponibles en version PDF :

Index des descripteurs thématiques

Index des oeuvres patristiques étudiées

Index des manuscrits patristiques étudiés
      Tome I Par auteurs (pdf)
      TomeII Par lieux de conservation (pdf)
      TomeIII Par dates (pdf)
      Tome IV Par origines (pdf)
      Tome V Par contenus patristiques (pdf)

Index des documents archéologiques étudiés
      Tome I Par sujets et natures (pdf)
      Tome II Par provenances et lieux de conservation (pdf)
      Tome III Par dates et contenus (pdf)

Index des documents épigraphiques étudiés (pdf)


Index des papyrus étudiés (pdf)

Index du vocabulaire patristique étudié
Index des termes (pdf)
Index des auteurs (pdf)

Index des textes bibliques étudiés (pdf)

Index des éditeurs de textes patristiques

Les services de la BIBP sont gratuits pour le moment.

Le Site de l’Institut des Sources Chrétiennes

L'Institut des Sources Chrétiennes (Lyon), qui a pour activité essentielle l'édition des principaux textes fondateurs du christianisme, en particulier ceux des Pères de l'Église (textes grecs, latins et orientaux de l'Antiquité avec certains de leurs prolongements médiévaux dans leur langue originale, assortie d'une traduction française), est présent sur Internet de trois manières :

- l’institut à proprement parler a ouvert un site dont la vocation principale est la recherche sur les auteurs publiés dans la collection. http://www.mom.fr/sources_chretiennes On y trouve

1. un portail sur les Pères de l’Église

éléments biographiques et bibliographiques, liens vers sites spécifiques, localisation sur des cartes, regroupement par zones géographiques, époques

2. des outils spécialisés de travail et de recherche

ensemble de ressources développées par l’Institut ou ses collaborateurs au fil de la préparation des volumes de la collection.

•           catalogue de liens vers d’autres sites, classés et commentés

•           correspondance entre la numérotation des versets de la Vulgate et celle des bibles courantes

•           vocabulaire théologique du De Trinitate d'HILAIRE de POITIERS, par le P. Irénée Rigolot

•           index scripturaire des œuvres parues de BERNARD de CLAIRVAUX

•           enregistrements des Lettres d'Exil de JEAN CHRYSOSTOME

•           carte d'ensemble pour la localisation des Pères

•           carte pour la lecture de l'Histoire Ecclésiastique d'EUSEBE de CESAREE

•           index thématique des Sermons sur le Cantique de BERNARD de CLAIRVAUX (prochainement)

•           mise au point sur les polices de grec, l'Unicode (prochainement)

•           directives pour la préparation des volumes de la collection (prochainement)

•           forum de discussion pour l’édition d’AMBROISE de MILAN –(prochainement)

3. des informations pour l’édition des auteurs anciens

- orientation pour le choix des sujets de recherche: pour un auteur donné, œuvres parues, à paraître, souhaitées par SC, avec les noms des collaborateurs pressentis

- errata et comptes rendus des volumes parus à SC, contacts à SC selon les auteurs, documents divers

- la collection complète est répertoriée sur le site des Éditions du Cerf : http://www.editionsducerf.fr/html/index/listetitrecol_full.asp?n_col_cerf=209

- le catalogue de la bibliothèque est consultable à l’adresse suivante :

http://servaleph.univ-catholyon.fr/

Le Scriptorium Scourmontois  de l’abbaye de Scourmont

http://users.skynet.be/scourmont/script/index.htm

Ce site créé par le Père Abbé Armand Veilleux, bien connu des lecteurs, a pour but d'offrir des instruments de travail pour les études monastiques. II est destiné aux moniales et aux moines, et tout spécialement à celles et à ceux des jeunes communautés n'ayant pas encore une bibliothèque bien garnie. II sera sans doute utile aussi à bien d'autres personnes intéressées aux choses monastiques. Le site se divise pour le moment en deux sections. La première offre des textes anciens et modernes dont certains sont difficiles à trouver ailleurs. La seconde offre quelques cours que leurs auteurs ont accepté de rendre accessibles au public des monastères et aussi à un public plus large.

Ces deux sections sont la base de ce qui est appelé à devenir un Studium monastique complet par Internet.

Parmi les cours nous signalons spécialement : des cours sur l’histoire et la spiritualité monastique (en français et en anglais, un cours sur l’histoire de l’ordre de Citeaux, également en français et en anglais, des cours et conférences sur la Règle de saint Benoît, des cours de patristique, de liturgie.

Le site Patristique.org

Conçu et animé par le Père Luc Fritz, professeur de patrologie à l’Institut Catholique de Paris, ce site offre d’une manière très pédagogique et conviviale des textes, des cours, des articles de revues, des informations d’actualité sur les Pères de l’Église, ainsi que d’excellents liens sur d’autres sites patristiques.

Le site de l’Association Migne

http://www.migne.fr

Ce site donne accès aux livres édités par l’association Migne, collection « Pères dans la foi » dont des extraits sont mis en ligne. Un index par auteurs et un index biblique sont en cours de construction.

UNE FORMATION THEOLOGIQUE UNIVERSITAIRE SUR INTERNET


http://www.domuni.org

1, Impasse Lacordaire, 31078 Toulouse-Cedex 4

Le collège universitaire Saint-Jérôme, « DOMUNI », offre sur internet, trois types de formation universitaire :

1.      le diplôme: licence canonique de théologie ouverte exclusivement aux titulaires d’un premier cycle canonique en théologie.

2.      le cours avec accompagnement et certificat : cours isolé ou ensemble de cours, avec accompagnement du professeur et validation : cours de différents niveaux : initiation, premier cycle, second cycle.

3.      Le cours (isolé ou ensemble de cours) avec accompagnement du professeur, sans validation.

4.      le cours en auto-formation, c’est-à-dire en « auditeur  (internaute) » libre.

Ces cours en ligne, avec suivi et correction des travaux personnels, puis examen assurent une solide formation théologique qu’ils rendent accessibles aux religieux, religieuses, laïcs qui n’ont pas la possibilité de se rendre dans une université ou dans des centres de formations. Ils sont un réel service d’Église.

Le début de cette université dominicaine en ligne est prometteur. Une cinquantaine de cours est déjà disponible ; une bibliothèque fourni des documents consultables en ligne.