Dom Eamon Fitzgerald, Abbé général
Ordre Cistercien de la Stricte Observance

Experientia,
une expérience de formation continue

 

Avant-propos du volume 1 de Experientia, disponible sur le site OCSO : https://www.ocso.org/formation/experientia. Avec l'aimable autorisation de dom Eamon Fitzgerald.

 

FitzgeraldEUne chose que j’apprécie particulièrement dans le programme Experientia est la manière dont il a vu le jour. J’ai été en effet le spectateur intéressé et le témoin de sa genèse depuis le Chapitre général de 2014. Et pour moi, il ressemble trait pour trait à la parabole de la graine de moutarde de l’Évangile.

Lors de la réunion de la Commission centrale à la fin du Chapitre général de 2014, sœur Marie Mouris, du Val d’Igny, a été élue Secrétaire centrale pour la formation. Sa première tâche était de s’informer de ce qui avait été dit lors du Chapitre au sujet de la formation, ainsi que des besoins des communautés dans ce domaine. Pour avoir des données de première main, elle a écrit aux abbés et abbesses de l’Ordre, afin de s’enquérir de leurs besoins et désirs, et leur demander s’ils pouvaient proposer des membres de leurs maisons disponibles et disposés à aider les communautés dans le besoin. Parmi les réponses figurait une suggestion en faveur d’une lettre circulaire qui pourrait être diffusée pour partager les informations sur ce qui se fait, tant dans les Régions que dans les communautés, en matière de formation : sessions, cours ou autres séminaires. La suggestion a été aussitôt suivie d’effet, et la Newsletter circule maintenant régulièrement entre les secrétaires à la formation dans l’Ordre et plus largement. Cette initiative est très appréciée. Elle permet un partage d’informations, stimule la réflexion, et encourage la communication ainsi que les relations entre les secrétaires, tout en promouvant la collaboration entre eux.

Sœur Marie écoute ; elle pense également ! Au cours de l’année 2015, elle a demandé : « Comment pouvons-nous faire réfléchir les Régions sur l’intuition qui s’est exprimée au cours du Chapitre général de 2014 au sujet de la formation ? » L’intuition à laquelle elle faisait allusion s’était exprimée sous forme de question émise par l’un des capitulants : « Comment pouvons-nous promouvoir une formation mystique intégrale ? » Sœur Marie est alors parvenue à convaincre sept abbés ou abbesses d’écrire sur ce thème à partir de leur expérience, et de ce travail est sorti un petit recueil qui a été chaleureusement accueilli.

Notre programme de formation (Ratio Institutionis) parle de la communauté en tant que « formatrice ». Cette affirmation, alliée à la conviction personnelle de sœur Marie, ainsi qu’à l’expérience de certaines réunions régionales, a conduit à penser qu’il serait bon de concevoir une proposition simple pour la formation continue des frères et des sœurs de tous âges. Cela nous donnerait l’occasion de revenir ensemble à nos racines cisterciennes, d’approfondir notre identité et d’encourager l’étude individuelle et la lectio.

Lors de sa réunion en 2016, la Commission centrale a encouragé cette idée lors de la discussion sur le rapport de sœur Marie, et lui a conseillé de chercher une personne ayant la compétence et l’expérience nécessaires pour superviser un tel projet. La Commission a suggéré le père Michael Casey, de Tarrawarra, pour ce rôle, et celui-ci a généreusement accepté. Un groupe a été formé, travaillant sous sa conduite, et ensemble, ils ont élaboré le programme. Sœur Marie en a exposé avec un certain détail le contenu ainsi que la méthode au Chapitre général de 2017. Les capitulants ont alors voté leur soutien et leur encouragement en faveur du programme, comme méritant d’être présenté aux communautés de l’Ordre.

L’intitulé du programme est Experientia. Il vise à permettre aux moines et moniales d’aujourd’hui de réfléchir sur leur expérience de la vie monastique et de confronter ensuite cette expérience avec des textes choisis dans la tradition cistercienne et monastique. De cette manière, la longue expérience distillée par notre tradition pourra éclairer notre expérience actuelle et nous prodiguer encouragement, motivation, et orientation dans notre manière de vivre la grâce cistercienne dans le monde contemporain. Neuf champs de l’expérience ont été définis, qui correspondent à des aspects importants de la vie humaine et monastique. En voici quelques-uns : « Le chemin parcouru », « Le désir libéré des désirs », « La communauté », « La prière », ou encore « Le dépouillement ». Comme le suggèrent clairement ces titres, ce programme ne concerne pas seulement les moines et moniales les plus doués pour l’étude, les universitaires, ou les intellectuels parmi nous, mais il est conçu pour les moines et moniales ordinaires. Au fond, le programme vise tout simplement à encourager la réflexion sur le vécu humain authentique, et se demander comment le vivre bien, comme moines et moniales qui appartiennent à cette tradition particulière de vie évangélique, qui s’exprime dans la règle de saint Benoît et dans la tradition cistercienne.

Je voudrais ici exprimer ma gratitude au père Michael et aux membres du groupe qui a élaboré le programme, ainsi qu’à ceux qui ont un rôle à jouer dans sa mise en œuvre. C’est un projet à l’échelle de l’Ordre, tant dans sa conception que dans sa mise en œuvre. Il est un fruit de la simplicité, sans prétention. Il est né d’un esprit à l’écoute et attentif, et il est nourri par l’amour de notre charisme cistercien, vécu dans toute sa diversité de par le monde, ainsi que par l’intelligence, la clarté de son propos et la compétence. Je le recommande chaleureusement à toutes les communautés de l’Ordre. Puisse Experientia trouver hospitalité dans nos monastères, non pas seulement comme un ajout à nos bibliothèques et nos archives, mais comme un instrument du bon travail qui nous permettra de vivre nos vies dans le monde d’aujourd’hui avec sérénité et ardeur, dans la communion d’amour du Christ. Puisse-t-il nous conduire ensemble à la vie éternelle !

 

Le programme Experientia est consultable en ligne à l’adresse suivante : https://www.ocso.org/formation/experientia/?lang=fr ; des communautés non trappistes peuvent aussi en tirer beaucoup de profit.