Rapport sur les conflits ethniques actuels
au sein des communautés

BECOSA 2013

 

1. Introduction et arrière-plan

Lors de BECOSA 2012 émergèrent des inquiétudes croissantes à propos des effets des conflits ethniques actuels sur les communautés. Ce sujet fut alors soumis à BECOSA 2013 pour un débat en tant que tel, afin d’établir un rapport sur ces conflits ethniques.

 

2. Définition des conflits ethniques actuels

Pour établir un principe à la base de ce rapport, les conflits ethniques actuels ont été définis de manière large comme le besoin d’un groupe, au sein d’une même communauté, de dominer et de contrôler un autre groupe par le biais de moyens et de méthodes variées.

 

3. Moyens et méthodes de contrôle

Ce qui suit a été identifié comme certains des principaux domaines dans lesquels se manifeste du mécontentement :

– langage ;

– nourriture ;

– accueil ;

– coutumes à table ;

– différences de génération ;

– personnalité définie comme une culture ;

– relations familiales et attachements culturels ;

– la formation de clans de pouvoir.

Il est important de garder à l’esprit que les points listés ci-dessus possèdent de nombreuses nuances dans leur manière d’être exprimés.

 

4. Remèdes pour traiter ces conflits ethniques

Nous avons par-dessus tout à nous rappeler, nous-mêmes et les uns aux autres, que nous sommes appelés à cette vie monastique chrétienne qui possède sa propre culture et ses exigences. Pour ce faire, nous sommes guidés par les Écritures, la règle de saint Benoît et les enseignements de l’Église. Nous sommes appelés à nous aimer et à nous respecter les uns les autres et nous devons, au titre de la conversatio morum, accepter de faire des concessions. En tout cela, Christ est le modèle.

Gardant ces éléments à l’esprit, les points suivants ont été identifiés comme des directives avec lesquelles nous ne pouvons transiger :

– Une confiance fermement fondée a besoin d’être construite de telle sorte que puisse s’ouvrir la communication, par laquelle les désaccords pourront être librement exposés.

– Il doit exister une ouverture aux autres et une bonne volonté à essayer des choses nouvelles.

– Les nouveaux membres en communauté ont besoin de temps pour s’adapter et on devrait leur en donner la possibilité. La communauté existante doit également comprendre qu’elle aussi a également à s’adapter au nouveau venu.

– On encourage les personnes à regarder et à se focaliser sur ce qui est commun plutôt que sur les différences.

– Le dialogue doit être constant.

– Les communautés doivent être conscientes qu’elles participent au processus de formation et leurs membres doivent, dans cette perspective, donner des exemples de tolérance et d’ouverture, non seulement aux nouveaux venus mais les uns envers autres.

– Les désaccords devraient clairement être nommés et revendiqués de telle sorte qu’ils soient démasqués, compris et traités.

– Encourager un esprit d’appartenance et

– créer des occasions pour exprimer les cultures.

Toutefois, on doit veiller à cause des conflits ethniques actuels à ne pas supprimer la beauté du multiculturel, laquelle devrait intensifier la vie de la communauté.

 

5. Conclusion

Le consensus porte sur le fait que, actuellement, les conflits ethniques au sein des communautés sont une expression d’abus, que l’oppression et la domination ne sont pas acceptables. Cependant, les propositions ci-dessus n’agiront pas par elles-mêmes. Elles doivent être vécues sur un fondement de formation, de conversion et de prière continuelle. Elles devraient également être considérées à la lumière du fait qu’une communauté est composée de personnes, qu’elle est donc vivante et dynamique, afin qu’on soit toujours ouvert au changement. Il faut le répéter encore, en tout ce que nous faisons, Christ est le modèle et le guide.

 

Oraison pour l’unité

Dieu notre Père, nous te rendons grâce de nous avoir appelés à être des instruments au service de ton Royaume. Tu nous as appelés à être des hommes et des femmes religieux. Dieu, nous te demandons humblement de nous rendre capables de vivre dans l’unité, même si nous sommes de cultures et de nationalités différentes. Que cette unité nous aide à approfondir notre amour pour toi. Nous te le demandons humblement par Jésus, le Christ notre Seigneur. Amen.