La fondation de deux monastères bénédictinssKHuber
et œcuméniques aux USA

Sister Kathryn Huber, osb,
Monastery Immaculate Conception Ferdinand, USA (1)

 

Voilà plus de quarante ans que Vatican II prenait fin et le pape Paul VI confiait le mouvement œcuménique aux ordres monastiques de façon spéciale car les monastères sont le pont entre le catholicisme, le protestantisme et l’orthodoxie. Les moines et moniales sont les héritiers et les témoins directs d’une église indivise, puisqu’ils existaient avant le schisme Est-Ouest et la réforme protestante.

Le chemin œcuménique de deux monastères féminins catholiques aux USA les a amenés à devenir des monastères œcuméniques non canoniques. Le premier est le monastère de la Sainte Sagesse (Holy Wisdom Monastery) dans la banlieue de Madison, Wisconsin, et le deuxième le monastère de la Demeure (Dwelling Place Monastery) situé dans les montagnes de l’Est Kentucky près de la ville de Martin, Ky.

Etre une communauté œcuménique signifie que la communauté peut recevoir des femmes de toute confession chrétienne en tant que membre à part entière. Dans chaque communauté, chaque femme peut en être membre dans sa propre confession. Avant en tant que monastère catholique romain, la communauté ne pouvait recevoir que des femmes catholiques, et la communauté vivait selon le droit canonique de l’Eglise catholique romaine.

 

SteSagesse1Le monastère de la Sainte Sagesse (Holy Wisdom Monastery)

Passer d’un monastère catholique à un monastère œcuménique a demandé quarante ans pour la communauté de Madison. Cela a été un lent processus bien étudié et qui a impliqué bon nombre de personnes, de l’ouverture et des prises de risques, et la volonté d’autres communautés féminines d’aider et de rester en bonne relation avec le monastère œcuménique.

Depuis 1966, une vision œcuménique a guidé la communauté de Madison dans toutes ses épreuves. En 1992, après un long temps de prière, de consultation et de discernement, un processus visionnaire a guidé les sœurs à concevoir l’idée de devenir une nouvelle communauté monastique œcuménique suivant la Règle de saint Benoît. En 1999, les sœurs ont fondé les femmes bénédictines de Madison, une communauté indépendante œcuménique. La même année, elles ont reçu leur premier membre, une femme presbytérienne ordonnée, qui est maintenant professe perpétuelle.

SteSagesse3En 2006, le processus de dissolution canonique du monastère catholique fut entamé et peu après, les trois sœurs firent profession monastique pour le monastère œcuménique. Ce qui supposait la dispensation de leur profession canonique pour pouvoir renouveler leur profession pour le monastère de la Sainte Sagesse.

Ensuite, la communauté bénédictine œcuménique devint un monastère œcuménique indépendant, le premier en Amérique du Nord. Avec l’aide de Dan Ward, Osb, à la fois qualifié en droit canonique et en droit civil, toutes les procédures, canoniques et légales ont été suivies. Les deux étapes étaient essentielles pour protéger les droits de tous. Pendant tout ce temps, les sœurs ont respecté et observé les normes légales de l’église catholique romaine parce que certains membres restaient membres de cette église, et comme monastère œcuménique, les sœurs continuent à construire des ponts entre l’église catholique et les autres dénominations chrétiennes.

 

Dwelling1Le monastère de la Demeure (The Dwelling Place Monastery)

Une étape similaire fut entreprise par le Monastère de la Demeure à Martin, Ky, entre 2002 et 2008. L’expérience du monastère de la Sainte Sagesse a servi de guide et de modèle pour le monastère de la Demeure. Mais malgré tout, dans les montagnes du Kentucky, la vie n’est pas la même que dans la banlieue de Madison, Wi.

Le monastère de la Demeure est situé dans la partie des USA connue sous le nom de « Ceinture biblique », région où les catholiques sont minoritaires. Un spécialiste en œcuménisme faisait cette observation : « Une organisation religieuse ne peut être viable dans cette région que si elle a une vision œcuménique ». Depuis sa fondation en 1982, les sœurs du monastère de la Demeure ont été impliquées dans l’œcuménisme. De plus, les sœurs s’occupent des montagnards de différentes manières, et plus spécialement des plus pauvres.

Dwelling3Début 2005, le monastère commença les différentes procédures légales et canoniques décrites plus haut. En 2007, les sœurs du monastère de la Demeure entamèrent le processus de dissolution canonique et elles furent dispensées de leur profession canonique. Début Janvier 2008, les sœurs ont renouvelé leur profession pour le monastère œcuménique. Aujourd’hui plusieurs femmes de différentes traditions chrétiennes discernent un appel éventuel pour ces communautés œcuméniques.

Lors de son chapitre en 2005, la fédération a établi une catégorie pour affilier des monastères non canoniques dans la Fédération de Sainte Gertrude. Une telle affiliation fournit une aide pour les monastères œcuméniques et permet à la Fédération d’avoir une porte ouverte sur l’œcuménisme.

 

Conclusion

Alors que le statut légal des monastères a changé, la vie de communauté et de prière des sœurs n’a pas changé parce qu’elles continuent à vivre pour Dieu et à le chercher ensemble selon la Règle de saint Benoît. Ce qui a changé c’est la façon de vivre la vie monastique basée sur la Règle de saint Benoît, manière de vivre qui est permise aux femmes de diverses confessions chrétiennes et d’autres communautés ecclésiales.

Comme dans les monastères du début de la chrétienté, les monastères de la Sainte Sagesse et de la Demeure sont des témoins vivants de la prière de Jésus : « Qu’ils soient un ».

 

Traduction : S. Laurence

 

1) Présidente de the Board of AIM-USA, secrétariat, ancienne Présidente de la Fédération de St. Gertrude.

Utilisateurs connectés

Nous avons 88 invités et aucun membre en ligne